Mardi 9 et mercredi 10 juillet 2019 avait lieu la première édition du tournoi interbars organisé par Women in Games France, avec le soutien de Blizzard Entertainment et la participation de bars esport de toute la France. Douze bars avaient répondu à notre appel : les Meltdown de Marseille, d’Avignon, de Lyon, de Grenoble, de Paris, de Toulouse et de Chambéry, le Hive, les WarpZone de Rennes, de Caen et de Chambéry et le Levelup.

Le principe était simple : des équipes mixtes, composées de joueuses et de joueurs donc, s’affrontant deux soirées durant sur Overwatch pour représenter leur bar et leur ville.

Ce tournoi était également l’occasion de mettre en avant des commentatices et des commentateurs d’Overwatch. Ainsi, Elydir, FiFiii et Joffrey, pour Women in Games, Vadko et HammerKick pour CastersNest et Saeya pour les deux associations, ont donné de la voix tout au long du tournoi.

L’équipe du Meltdown de Lyon prête à en découdre

Mardi soir, nos douze équipes ont disputé de 20h à 0h30 sept rencontres en BO1 à l’occasion des rondes suisses, dont les résultats conditionnaient l’accès à l’arbre final. On peut souligner les bonnes performances des Meltdown de Marseille et d’Avignon, seules équipes à avoir terminé cette première soirée avec sept victoires.

Les huit meilleures équipes de la première soirée ont disputé un bracket à élimination directe en BO3 lors du deuxième jour, de 20h à 23h30. Pour les quatre autres roster, l’événement n’était pas fini pour autant puisqu’un bracket amateur était au programme pour leur permettre de prolonger le plaisir.

La finale, disputée en BO5, s’est soldée par une victoire sans appel des Avignon Golems, vainqueurs des Marseille Krakens 3 à 0. Les Lions Kings finissent quant à eux troisièmes du tournoi. L’équipe avignonnaise était d’ailleurs constituée d’exactement trois hommes et trois femmes. GG à Chetiflore, Chipsette, Vegas, Xendhar, Zesse et Zwas !

Pour ce qui est du bracket amateur, c’est le WarpZone Caen qui s’est imposé, prenant le meilleur 4 à 2 sur le Meltdown Toulouse en finale.

La compétition s’est déroulée dans une excellente atmosphère, le public de chaque bar supportant sans ménager ses efforts “son” équipe mixte. Il en a été de même sur Twitch, où vous avez été près d’une centaine en simultanée à suivre notre tournoi interbars. Nous avons senti un réel engouement durant les deux soirs du tournoi et cela nous motive d’autant plus à réitérer ce genre d’initiatives. Les équipes étaient très impliquées, tout comme leurs supporters, qui venaient parfois de loin pour les soutenir dans la compétition. Les participants se sont prêtés au jeu, l’équipe du Meltdown de Paris allant même jusqu’à créer son logo, visible sur les stickers et t-shirts aux couleurs des JPP, pour Jingling Pink Pegasus.

Merci à l’ensemble des joueuses et des joueurs ayant pris part au tournoi, à Blizzard Entertainment, à CastersNest, à l’équipe de Women in Games France mobilisée pour l’événement, aux bénévoles présents sur place et aux bars pour leur soutien et leur participation !

Louis Bérody.